Consulat de France a Haifa
Fermeture du Consulat de France a Haifa


Pour répondre à vos questions et courriels:
Pourquoi? Politique ou economies. Politique: Je ne sais pas, j'ose espérer que non.
Economies: il me semble que la somme économisée ne vaut pas le dégât qui sera
causé  au développement des relations économiques, scientifiques et culturelles
entre la France et le Nord d'Israel

Pourquoi en Anglais??? Je suis désolée, j'essaie de défendre la langue Française!
Je travaille et j'avais peu de temps pour mettre cette pétition en ligne. Pour des
raisons techniques, ce site de pétitions n'accepte que des textes en Anglais. J'ai
donc place le texte Français après la phrase en Anglais

Oui j'ai fait une faute d'orthographe. Je vous prie de m'en excuser, Mr Bernard
Kouchner, il m'est impossible de corriger le texte maintenant.
Le consulat de France a Haifa, rue HaGefen
Ecrivez une LETTRE DE PROTESTATION au President Sarkozy
Signez une PETITION
page d'accueil
Suggestions, commentaires?  
Ecrivez nous
Copie du site du Senat Francais, l'annee derniere Fevrier 2008
Sénat français         Bienvenue au Sénat         Un site au service des
citoyens                 

Projet de fermeture du consulat de France à Haïfa         13 ème législature
Question écrite n° 03410 de M. Christian Cointat (Français établis hors de France
- UMP)

* publiée dans le JO Sénat du 14/02/2008 - page 270

M. Christian Cointat attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et
européennes sur le projet de fermeture du consulat de Haïfa (16 000 inscrits) afin
de financer la location de locaux plus vastes pour le consulat général de Tel Aviv.
Le consulat de Haïfa serait transformé en consulat d'influence ou en consulat à
gestion simplifiée. Il lui expose que cette fermeture porterait un coup très grave à
la communauté française en Galilée. Elle ne saurait se justifier pour des raisons
économiques : le coût du consulat d'Haïfa est, en effet, peu élevé (6600 euros par
mois de budget de fonctionnement), le loyer est bloqué en application de la loi
israélienne et les effectifs sont de huit recrutés locaux. Le nombre d'inscrits au
registre a augmenté de 30% en trois ans, ce qui le place dans le premier quart des
consulats français dans le monde, cette augmentation constante étant due
notamment à l'alya des Juifs de France. Le maintien du consulat s'impose pour
des raisons historiques et politiques : c'est l'un des plus anciens au Proche-Orient,
héritier et vecteur d'une politique multiséculaire d'amitié pour le peuple juif et
d'aide aux minorités arabe, bahaï et druze. Le consulat a développé une véritable
politique de proximité, particulièrement auprès de nos compatriotes de condition
modeste. Il a prodigué secours et protection à nos compatriotes exposés aux
différentes guerres, en particulier celle de 2006 où soixante-dix familles ont pu être
aidées. Cet acquis serait remis en cause par l'éloignement des services consulaires.
Sur le plan scientifique, la disparition du consulat général à Haïfa pénaliserait à la
fois les étudiants francais du Technion, qui sont plus d'une centaine à s'inscrire à
chaque semestre, ainsi que les centres internationaux de recherche situés à Haïfa
et au nord, tels que Philips, IBM, Google, Motorola, etc… Enfin, le consulat est le
protecteur de dix neuf congrégations d'origine française, qui dépendent
entièrement de lui pour toutes leurs démarches. Il lui demande, en conséquence,
s'il entend renoncer à ce projet.

Réponse du Ministère des affaires étrangères et européennes

* publiée dans le JO Sénat du 09/10/2008 - page 2028

Le ministre a décidé une profonde réforme du ministère des affaires étrangères et
européennes, dont celle du réseau diplomatique et consulaire, à la suite de la revue
générale des politiques publiques et des travaux du Livre blanc sur la politique
étrangère et européenne de la France. Cette réforme de la carte diplomatique et
consulaire vise à moduler notre présence en fonction des enjeux et de nos intérêts,
compte tenu des budgets votés par la représentation nationale. Dans ce cadre, une
réflexion sur l'adaptation de la carte consulaire est en cours. Concernant le cas du
consulat d'Haïfa, il conviendra d'apprécier une éventuelle évolution de ses activités
au vu de ses avantages et de ses inconvénients, avec l'objectif de continuer à offrir
à la communauté française d'Israël des prestations de service public de qualité. Le
ministre est, en tout état de cause, sensible, comme l'honorable sénateur, aux
préoccupations de la communauté française de Galilée, dont il connaît
l'importance et les conditions de sécurité parfois difficiles dans cette région. Les
éléments présentés par le sénateur Cointat seront ainsi dûment pris en compte
lorsqu'interviendra l'examen effectif du cadre juridique de nos activités consulaires
à Haïfa.
Le 10 mai 2009 Vient de paraitre sur le site du Senat:

Sénat français         Bienvenue au Sénat         Un site au service des
citoyens                 

Pour le maintien des attributions du consulat de France à Haïfa         13 ème
législature
Question écrite n° 08659 de Mme Claudine Lepage (Français établis hors de
France - SOC)

* publiée dans le JO Sénat du 07/05/2009 - page 1087

Mme Claudine Lepage appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères
et européennes sur le projet visant à transformer le consulat de France à Haïfa en
consulat à gestion simplifiée. Pour les 20 000 Français de Galilée (dont 13 500
sont inscrits au consulat) qui composent une population souvent âgée et modeste,
dispersée dans tout le nord d'Israël mal desservi en moyens de communications,
c'est une forme d'abandon.

Les raisons avancées - la réforme de la carte diplomatique et consulaire pour
moduler la présence française en fonction des intérêts des Français établis à
l'étranger et des contraintes budgétaires – ne sont pas convaincantes pour le cas du
consulat de Haïfa qui s'est porté au secours des Français durant la guerre de 2006
et a montré une présence très active de la France, louée par tous. En outre, compte
tenu de son budget de fonctionnement réduit (6 600 euros par mois, loyer et
charges comprises), la suppression du consulat de Haïfa aurait des conséquences
mineures en matière de réduction des dépenses. D'autant que les coûts de la
création d'une plate-forme consulaire centrale à Tel-Aviv et la relocalisation
(problématique) du centre culturel Gaston Defferre au consulat de Haïfa seraient
élevés.

Comment la France, à l'heure où le Président de la République promeut l'Union
pour la Méditerranée, pourrait-elle n'être que représentée par un consulat «
simplifié » dans Haïfa, port de la Méditerranée et le seul où la coexistence israélo-
arabe est une réalité ? Elle lui demande de revoir le projet de fermeture du
consulat de Haïfa qui apparaîtrait comme une régression dans les relations de la
France avec Israël, et un signe négatif au moment où la Russie installe à Haïfa un
consulat de plein exercice.

En attente de réponse du Ministère des affaires étrangères et européennes En
attente d'une réponse ministérielle
COMITE POUR LE MAINTIEN INTEGRAL DES ATTRIBUTIONS DU
CONSULAT DE FRANCE  A HAIFA
Communiqué

La communauté française doit absolument se mobiliser en masse afin de
dénoncer les velléités de transformation du consulat de Haïfa en Consulat à
gestion simplifiée et le transfert du Centre Culturel dans les locaux du Consulat.

Nous ne pouvons pas reculer et c’est maintenant que l’effort principal doit se
développer. En effet, une fois le processus entériné, il sera beaucoup plus difficile
de revenir en arrière et nous ne pourrons plus empêcher, à court terme, la
disparition totale de toute institution française dans le nord du pays.

C’est pourquoi nous vous demandons :

·         d’écrire au Président Nicolas Sarkozy, notamment par e-mail à l’adresse
suivante : www.elysee.fr/ecrire/

·          de signer la pétition adressée à Bernard Kouchner à l’adresse suivante :

http://www.petitiononline.com/Consulat/petition.html

Enfin, de participer en masse à la manifestation organisée le mardi 12 mai 2009
à 18h30 devant le Consulat de France à Haïfa, 37 rehov Hagueffen

Exemple de texte à envoyer par e-mail au Président Sarkozy :
Nom et Prénom :
Adresse :

    Monsieur le Président de la République,

Lors de sa réunion du 9 avril 2009, le comité technique paritaire ministériel du ministère des
Affaires Etrangères et Européennes, a approuvé, dans son avis formel numéro 2, la  
transformation du Consulat Général de France à Haïfa, en un consulat à gestion simplifiée.
Un tel projet, qui ne peut nullement être justifié par des économies budgétaires  qu’il ne
génère pas, parait totalement injuste et inacceptable aux yeux de l’ensemble de la
communauté française d’Israël, dans le sens où il ne causerait qu’une grave dégradation du
service administratif consulaire.
Il serait donc particulièrement dommageable pour les 20000 français de cette circonscription,
dont 13500 sont actuellement inscrits au consulat de Haïfa et signifierait pour eux :
-          L’abandon par la France de ses citoyens de Galilée
-          Un isolement administratif précurseur d’une disparition complète de la présence
française dans cette région
-          Un mauvais coup porté au rayonnement de la culture française, au développement de la
francophonie et des relations entre les deux peuples
-          Une régression et une perte d’influence par rapport à d’autres pays qui, comme l’
Ukraine ou la Russie, ont décidé d’ouvrir des consulats dans la région
Voilà les raisons pour lesquelles, Monsieur le Président, je vous demande d’intervenir auprès
du Ministère des Affaires Etrangères, afin que ce projet soit de nouveau examiné et je l’espère
vivement, purement et simplement abandonné.
Dans l’attente d’une réponse favorable, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la
République, à l’assurance de ma très haute considération.

                    Signature ( nom et prénom )

Précisions :
Il vous est demandé le sujet de votre courrier : répondre politique étrangère
Ainsi que le mode de réponse choisi : répondre par courrier postal.

Tranmettez ce message à tous vos amis
Merci à tous
Claude LEVY
Le 12 mai 2009, plusieurs centaines de citoyens Francais
residant dans le Nord d'Israel, venus de toute la Galilee, et
de nombreux amis Israeliens, amis de la France, sont venus
demander le maintien des attributions du consulat de
France a Haifa
Une partie du discours de
Mr Yona Yahav, maire de Haifa
FORUM France 2» Les journaux télévisés de France 2 »La fin du consulat
de France à Haïfa ?
Un consulat peut il en cacher un autre? Entretien avec Mr l'Ambassadeur
Jean-Michel Casa
13/5/2009
Fermeture du Consulat de France a Haifa

D'abord des rumeurs, on va fermer le Consulat de Haifa, on va fermer le CCF.

Puis, chacun a sa version des faits:
Un e-mail de
l'ADFI,
Un historique de ce qui s'est passe dans le dernier numero de Nord Israel Flash.
Sur la même page vous pouvez aussi trouver le numéro spécial "Sauvons le
Consulat de Haifa", de janvier 2008

Puis la nouvelle de la fermeture du Consulat tombe, entendue sur Galei Tsahal,
une source  en général très fiable, puis celle de la fermeture du Centre Gaston
Deferre, lue dans Yedioth Haifa
Je ne vois aucun démenti officiel sur le site du Ministère des Affaires
Etrangères et Européennes, ni sur le site de l'Ambassade de France en Israël.
10/5/2009
Nous espérons tous que grâce a votre mobilisation les
autorités Française reviendront sur leur décision
ראש העיר נפרד מקונסולית צרפת בחיפה והצפון

ראש העיר חיפה יונה יהב, נפרד השבוע בקבלת פנים אותה קיים בלשכתו מקונסולית צרפת בחיפה
והצפון לואן פורג'ורון, אשר סיימה את תפקידה בתום4שנות כהונה .
יהב, נפרד מהקונסולית בדברים חמים ואמר כי פורג'ורון תירשם בתולדות העיר כמי שתרמה רבות
לחיזוק מעמדה בחו"ל ופעלה ללא ליאות להידוק והעמקת הקשרים בין חיפה לצרפת.
ראש העיר סיפר על עמידתה האיתנה של הקונסולית במהלך מלחמת לבנון השנ כאשר ביטלה את
חופשתה המתכוננת והעדיפה להישאר בחיפה לאורך כל ימי המלחמה מתוך הזדהות עם תושבי צפון
ורצון לסייע לכל פנייה ובקשה שהופנתה אליה.
יהב איחל הצלחה בתפקידה החדש בשגרירות צרפת באלג'יריה.
בטקס קבלת הפנים השתתפו בין היתר ראשי הערים כרמיאל, יוקנעם, חדרה ויו"ר המועצה האזורית
גליל עליון עמם קיימה פורג'ורון קשרים הדוקים. כמו כן השתתפו יעקב בזק, יועץ ראש העיר
למדינות דוברות צרפתית, אנשי מרכז תרבות צרפת ונציגי הקונסוליה הצרפתית בחיפה
Bienvenue a Monsieur Jean-Christian Coppin, le nouveau Consul de France à Haïfa
Consulat de France à Haïfa: Information
Afin de préparer, dans les meilleures conditions, le transfert d’une partie des
compétences vers le Consulat Général de France à Tel-Aviv, le Consulat de
France à Haïfa sera TEMPORAIREMENT fermé au public du 21 décembre au
10 janvier 2010 inclus.
Une permanence sera assurée, du lundi au vendredi entre 10h et 12 h (excepté le
25 décembre et le 1er janvier), pour établir les certificats de vie et de résidence et
permettre aux usagers de retirer, sur convocation uniquement, les documents
établis à leur nom.
Le Consulat qui conserve ses attributions en matière d’aide sociale, de protection
consulaire et d’organisation des élections, rouvrira au public le 11 janvier 2010.
Un agent sera chargé de l’accueil et du conseil pour l’établissement des dossiers
devant être transmis au Consulat Général de France à Tel-Aviv.
Le Consul de France à Haïfa
Francais(e) de Haifa et du Nord d'Israel
Elections legislatives et presidentielles 2012
reunions electorales a Haifa et dans le Nord
Bienvenue a Monsieur  Gilles Courrègelongue, Consul général de France à Haifa
Le 24 avril 2013, Visite a Haifa de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre  déléguée chargée des Français de l’étranger

Déplacement en Israël, à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens (22-24 avril)
Allocution de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée
des Français de l’étranger, devant la communauté française
(Haïfa, 24 avril)
Shalom,
Monsieur l’Ambassadeur,
Chers amis,
Je suis très touchée de me trouver ici, parmi vous, au Centre Gaston Deferre, symbole dynamique de la coopération culturelle
franco-israélienne et de l’amitié chaleureuse entre la France et Haïfa. Symbole également du lien entre Marseille, les Bouches du
Rhône et la Galilée.
Cette étape à Haïfa n’est pas le fruit du hasard. Je n’ignore pas que la transformation du Consulat de Haïfa a pu soulever
certaines craintes parmi vous et occasionné certaines contraintes. Ce choix a été fait dans un environnement budgétaire difficile
que vous n’ignorez pas. J’ai ce matin visité le magnifique
bâtiment dont nous disposons.
La France est le seul pays avec la Russie à disposer d’un poste consulaire à Haifa. Quand je vois l’excellent travail réalisé par le
Consulat, avec le CCF et avec l’aide du Consulat général à Tel Aviv, je crois pouvoir dire que le bon choix a été fait.
Aujourd’hui, j’ai à coeur de vous rencontrer, de comprendre vos besoins et vos attentes comme de soutenir l’équipe consulaire de
Haïfa dont je salue ici le travail et le dévouement.
Depuis mon arrivée en Israël, j’ai pu mesurer la vigueur de votre large communauté, la 7ème plus importante communauté
française expatriée au monde. Dans le Nord, vous êtes 11 000 inscrits au registre des Français à l’Etranger.
Depuis le début de mon séjour, j’ai pu apprécier votre diversité, votre dynamisme dans de nombreux secteurs de la vie sociale,
économique et culturelle.
- Grâce à vous, mes chers concitoyens, que vous soyez installés à Haïfa comme en Galilée, la France entretient une relation forte
avec une terre où cohabitent dans une harmonie exemplaire, des communautés nombreuses et diverses. La région a beaucoup à
apprendre de l’harmonie qui règne à Haifa et dans le nord. Je saisis par ailleurs cette occasion pour saluer le remarquable travail
de l’Institut français de Nazareth.
- Grâce à vous, la France fait rayonner sa culture, sa langue, ses valeurs ici à Haïfa mais aussi à Nazareth, Saint Jean d’Acre et
jusqu’à Kiryat Shmona.
- Grâce à vous, la France exporte ses produits et ses services de grande qualité,
- Grâce à vous, plusieurs membres de la communauté scientifique française, que je viens de rencontrer, inventent les technologies
de demain, sur les hauteurs de Haïfa, dans les laboratoires de pointe
du « Technion » en étroite coopération avec les ingénieurs israéliens.
A cet égard, l’universitaire que je suis attache également beaucoup de prix au développement stratégique de la coopération
universitaire et scientifique. La France occupe actuellement la 4ème place en matière de coopération scientifique avec Israël.
Multiplier les échanges d’étudiants, densifier la recherche de haut niveau, développer les partenariats sont des enjeux essentiels
pour nos deux pays.
Je tiens à réaffirmer ici que la lutte contre l’antisémitisme est une priorité nationale, une priorité du Président de la République et
du Gouvernement auquel j’appartiens. Le Président l’a énoncé avec force, aux côtés de Benjamin Netanyahou en novembre
dernier à Toulouse. Il l’a redit aux côtés du président Peres en mars et récemment encore au dîner du CRIF auquel j’ai participé.
Tout doit être fait pour que les juifs de France puissent pratiquer leur religion sans inquiétude, envoyer leurs enfants à l’école sans
crainte pour leur sécurité, se réunir pour célébrer les fêtes juives et participer à la vie de la Nation.
J’ai réaffirmé hier à Zeev Elkin l’engagement de la France qui est total.
J’ai conscience également des inquiétudes qui peuvent peser sur la sécurité des Français établis en Israël. La France, vous le
savez, place la sécurité de ses ressortissants au centre de son action extérieure. La sécurité d’Israël ne se discute pas. Parmi vous il
y en a beaucoup qui ont connu les épreuves de 2006, la
crainte des roquettes, le cri des sirènes qui réveillent vos enfants.
Pour ceux-ci comme pour tous les Français la solidarité avec les habitants du nord est naturelle. La France a, ainsi, réaffirmé, au
moment de l’opération Pilier de défense, en novembre dernier, qu’Israël avait le droit de se défendre. Laurent Fabius est venu
témoigner de sa solidarité et aider à établir un
cessez-le-feu.
L’ambassadeur, les consuls et les correspondants de sécurité ont activé leur réseau et tenu informé nos autorités, réalisant ainsi un
travail essentiel.
Au-delà, je rappelle que la France agit aussi inlassablement, par la voie diplomatique, dans la région, pour garantir à l’Etat d’
Israël un environnement de paix et de sécurité. Je pense notamment à l’Iran et à la Syrie, mais aussi au Liban, ainsi qu’au
processus de paix auquel la France accorde la plus grande importance et tient particulièrement à ce qu’il puisse être réengagé afin
d’établir dans la région une paix durable et sincère.
Chers concitoyens, mon objectif est de tout mettre en oeuvre pour vous faciliter la vie hors de notre pays. Dans un contexte de
contrainte budgétaire, nous nous efforçons de maintenir les services et de les améliorer. Je salue à cet égard le travail de Daphna
Poznanski qui a permis d’annualiser le certificat de vie et de mutualiser les informations entre différentes caisses de
retraites.
Les anciens combattants, les associations caritatives qui ont reçu une aide, une subvention, les familles de boursiers, celles qui ont
reçu une aide à l’insertion professionnelle le savent bien, le travail du consulat ne se limite pas à la délivrance de passeports ou de
certificats de vie.
Dans votre circonscription, le Conseil constitutionnel a invalidé la dernière élection législative et un nouveau scrutin sera organisé
les 26 mai et 9 juin prochains. Je vous invite à vous déplacer nombreux pour accomplir votre devoir de citoyen et faire
entendre votre voix. Je sais que tout sera fait pour que le scrutin se déroule au mieux puisque dans le Nord, pour ne prendre que
cet exemple, nous avons maintenu le centre de vote d’Afula.
Je n’oublie pas non plus le versant économique de la relation entre nos deux pays. Les échanges économiques entre la France et
Israël doivent être renforcés et toutes les bonnes initiatives en ce sens méritent d’être favorisées, encouragées, multipliées, dans
l’énergie, les hautes technologies, les infrastructures, la grande
distribution, l’hôtellerie, la gastronomie...
J’aimerais terminer mon propos en saluant à nouveau l’engagement de chacun d’entre vous au service de notre pays et
de ses valeurs.
Mes chers compatriotes, la France est riche de votre présence en Israël, soyez assurés que la France se tient à vos côtés.
Je vous remercie, Toda raba.
Vive Israël !
Vive la République et Vive la France !
Mr Christophe Bigot, Ambassadeur de France en Israel et
Mme Hélène Conway-Mouret
Jean-Christian Coppin
Manifestation contre la fermeture du consulat de France a Haifa
POUR DES RAISONS INDEPENDANTES DE NOTRE VOLONTE, LA TOURNEE  
CONSULAIRE A NEVE CHAANAN  EST REPORTEE. MAIS SYLVIE FERA, CE
VENDREDI 15 NOVEMBRE,  LA PERMANENCE AU CONSULAT A LA RUE
HAGEFEN ET LES AUTRES JOURS DE LA SEMAINE DE 8H A 12H  SAUF
DIMANCHE ET SAMEDI


lE CONSULAT DE HAIFA ORGANISE DES TOURNEES CONSULAIRES DANS LE
NORD, ACRE, AFULA, QUARTIERS DE HAIFA ETC....

שולח: HADJEDJ Sylvie,
נושא: Tournée consulaire à NEVE SHAANAN
Bonjour,
Nous vous informons que le consulat souhaiterait organiser une permanence
consulaire le  vendredi 15 novembre 2013 à NEVE SHAANAN de 9h à 12h (le
lieu du RDV sera communiqué ultérieurement)
Durant cette  tournée consulaire il sera possible de faire :
- Demande de carte d'identité
- Renouvellement de carte consulaire
- 1ere inscription auprès du consulat
- Mise à jour du livret de famille
- Certificat de vie (pour les retraites)
- Retrait de carte d'identité ou de passeport
- procurations de vote (pour les élections prochaines)
Pour info :
L’inscription consulaire n’est pas obligatoire, mais sachez toutefois que cela  
faciliterait vos démarches administratives telles que renouvellement de passeport
, carte d’identité etc…)
A cette occasion vous pourrez vous informer au sujet des
permanences juridiques gratuites proposées par ISRADROIT dans différentes
villes d'Israël et prochainement à Haifa ( consultations juridiques gratuites ,
dans tous les domaines du droit israélien : consommation, emploi, logement ...)
CI-JOINT UN COMMUNIQUE POUR
RENOUVELER L'INSCRIPTION AU CONSULAT
CI-DESSOUS LE NUMERO DE TELEPHONE DE
SYLVIE POUR TOUT RENSEIGNEMENT
KETTY

Sylvie HADJEDJ
Consulat de France à Haïfa
37, rue Hagefen, BP 9539
HAIFA 35053
Tel: 04.813.88.22
Fax: 04.813.88.24
18/1/2013
La fin des certificats de vie trimestriels et multiples

Cher-es Français-es d'Israël,

Alors votre députée, je me suis battue pour alléger
votre quotidien et en particulier, l'obligation qui vous
est faite de produire plusieurs fois par an à vos
Caisses de retraite des justificatifs d'existence, les
fameux certificats de vie. Après un rude combat
contre certains Conseillers, forte de l'appui du
Groupe socialiste à l'Assemblée Nationale, j'ai réussi
le 26 octobre 2012 à faire voter un amendement
devenu l'article 83 de la loi du 17 décembre 2012 sur
le financement de la Sécurité Sociale pour 2013.

Même après l'invalidation de mon élection, j'ai
continué à faire pression pour que le décret soit
publié. Conformément à cette loi, le décret
2013-1156 du 13 décembre 2013 relatif au contrôle
de l'existence des titulaires de pensions et
d'avantages de vieillesse résidant hors de France
vient de paraître au Journal Officiel ce 15 décembre.

Ce décret proclame une véritable avancée pour vos
droits. Dès que des conventions auront été signées
entre les Caisses de retraite de base et les Caisses
complémentaires, vous n'aurez plus qu'à fournir une
fois par an un certificat de vie. Ce justificatif
d'existence servira pour toutes vos Caisses de retraite.

Contacté, le Cabinet de Marisol Touraine m'a
déclaré qu'il "travaillait avec les Caisses pour que
ces Conventions soient signées rapidement au moins
pour les principaux régimes, et ensuite étendues à
l'ensemble des régimes".

Encore un tout petit peu de patience jusqu'à la
signature de ces conventions, mais je suis heureuse
de vous annoncer que ce que vous souhaitiez est
devenu loi de la République. Cette victoire, je la
dédie à vous toutes et tous que j'ai rencontrés lors de
mes nombreuses permanences dans les différentes
villes d'Israël.

Cordial shalom
Daphna Poznanski-Benhamou
Mme Loanne Forgeron, consule de France et directrice du Centre Culturel Français jusqu'en 2009
qui a toujours été la pour nous, meme aux moments les plus difficiles